Victor Dixen, Phobos T2

Cette chronique peut contenir des spoilers, par ailleurs, veuillez-vous référer à ma chronique sur le premier tome pour être tenu au courant des événements

 

Un second tome bien construit mais plat

J’ai acheté ce tome peu de temps après avoir acheté le premier. J’étais quasi-sûr que ce dernier allait me plaire, il me fallait donc avoir le second tome sous la main. Je remercie encore Tatiana (ideesàlire) pour m’avoir conseillé cette trilogie, c’est un achat que je ne regrette pour l’instant pas. Ceci dit, bien que sur certains points je suis satisfait de la tournure que prend ce dernier roman, il me paraît juste de dire qu’il est, pour moi, inférieur en terme de tension par rapport au premier tome. J’ai trouvé ce tome plus plat, avec des personnages d’un côté qui continuent à évoluer dans un sens positif (Leonor-Andrew) et d’autres qui surjouent jusqu’à en arriver aux extrêmes (Serena-Arthur). Pour ce qui est du lieu, par exemple l’arrivée sur Mars, c’est un instant agréable, voir magique. Je vous parlerai aussi plus en détail d’une théorie qui a germé dans mon esprit. Voici ma chronique sur le second tome de Phobos et je vous le dis d’emblée, c’est un bon roman mais pas un coup de cœur !

 

Résumé du roman:

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.

En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS.

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.

En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.

 

Qualités, défauts, personnage et théorie !

Deux questions m’ont guidés durant la lecture de ce second tome et il fallait que Dixen, au travers de ses lignes, y répondent sans tarder: vers quoi l’auteur veut-aller et comment va-t-il s’y prendre ?

Ces deux questions, je me les suis posé tout au long de la lecture. Ce livre est un page-turner à n’en pas douter. Il est évident qu’au plus le séjour des prétendants sur Mars avance, au plus il devient nécessaire pour ces derniers de trouver ce qui a fait défaut dans le septième habitat et conduit à la mort les bestioles qui y étaient installées et, pour nous, de savoir où cela nous mène.

Spoiler (surlignez en sélectionnant avec la souris):

Les douze doivent aussi jouer le jeu et ne rien révéler devant la caméra. L’instant tragique où le robot révèle l’information m’a d’ailleurs bien fait rigoler. La machine ne parle pas pendant x pages et en trois pages elle révèle l’information que tous s’étaient efforcé de cacher. Après coup, j’aurais du m’en douter et c’est un brin facile. Mais ça avait déjà pour but d’accélérer la fin de ce second tome.

Après avoir refermé ce bouquin, j’ai une idée plus claire de ce que Dixen veut faire avec Phobos mais tout ceci peut encore changer dans le tome 3. Par contre, en terme d’événements, il ne se passe pas grand chose de clinquant. Il faut se le dire clairement, quel événement dans ce second tome à un impact significatif sur l’histoire ? Dans le premier tome, nous avions le téléphone de Ruben Rodriguez. Nous étions sûr que le téléphone allait réapparaître et que ce serait le drame à ce moment là. Mais dans ce tome-ci, que se passe-t-il réellement ? Pas grand chose. A part deux trois inquiétudes mineures concernant Marcus et Andrew.

Spoiler (surlignez en sélectionnant avec le souris):

Pour ce qui est de Gordon Lock et les autres, c’était prémédité. Certes, Serena met en place un nouveau plan pour se créer un alibi et une protection renforcée. Certes encore, elle dit vouloir plus d’argent alors que plus tard, lorsqu’elle est nommé vice-présidente officiellement, elle dit que le pouvoir est pour elle au dessus de l’argent. Mais ces événements n’ont pas d’impact significatifs sur les douze dans l’espace.

Nous avons un vote primaire, une descente, quelques querelles d’amoureux, des péripéties à propos d’une tempête et une révélation. Voila la structure résumé de ce roman. Mais il a d’autres forces, que nous allons voir ci-après.

En premier lieu, la force de ce roman tient au fait de l’arrivée des prétendants et prétendantes sur la planète Mars. C’est d’un magnifique, presque irréel d’avoir une description aussi bien détaillé. Lorsque les filles posent leurs premiers pieds, qu’elles réapprennent à marcher car la gravité les en empêche correctement. J’avoue que ce court passage, qui ne durent en fait que quelques pages, m’a enjoué. Beaucoup rêverait de fouler ce sol garnis de roche et de sable. Ensuite, les couples étant formé (je ne révèle rien), ils doivent choisir les éléments qu’ils doivent acheter aux enchères. Les prix sont exorbitants. Dans les éléments, nous retrouvons des rover tout terrain (sorte de petite voiture pour Mars), des robots majordomes, une imprimante 3D (qui ira pour Leonor, vous vous en doutez), de l’eau chaude et des ressources alimentaires. La vie sur Mars est difficile. Par ailleurs, je n’ai pas souvenir avoir lu quelqu’une information à ce sujet, mais ont-ils des chauffages au sein de cet habitat ? Je ne sais pas la température ambiante qu’il doit faire sur le sol de Mars ni celle qu’ils ont à l’intérieur du «New Eden». Je sais qu’ils possèdent un/des panneaux solaires mais ont-ils des chauffages électriques ?


 

Second point impactant dans ce roman, la force des différentes narrations. Deux sont pour moi nécessaire à l’histoire. Un où je suis mitigé. Et un dernier où je me demande clairement ce qu’elle apporte au roman, si ce n’est casser le rythme de ce dernier.

En parlant de ces différentes narrations, je vais bien entendu m’attarder sur leurs personnages.

. Leonor

A la suite du premier tome, Leonor apparaît comme une femme pleine de forces, qui arrive à unir tout le monde contre Serena. Cependant, après un vote amenant à la descente des douze sur Mars et le premier contact avec son homme, Marcus, elle apparaît moins sûre d’elle. Elle garde son flegme face à certaines situations et est complètement désemparé face à d’autres. Elle chavire encore entre deux océans, l’incertitude et la confiance. Au final, nous verrons qu’elle penche d’un côté de la balance.

. Andrew

Le personnage fort de ce second tome.

C’est le personnage le mieux construit bien que surréaliste, avec Leonor et Marcus. En même temps, lorsque tu t’attaques à une trilogie, mieux vaut que tes personnages soient développés pour que tu en es à redire !
Mais Andrew, qui a seulement 17 ans, pour le rappeler, a vécu un enfer ces dernières semaines.

 Spoiler (surlignez en sélectionnant avec le souris):

Traque de son père, mort de son père, s’éloigne de sa famille, enquête personnelle, pirate en solo le serveur du programme Génésis, va à la maison Macbee et communique avec les prétendants, en ressort vivant avec Harmony, s’échappe des griffes d’un policier, se cache dans la Vallée de la Mort, re-pirate le site six mois plus tard

Non mais bordel, autant charismatique peut-être ce personnage, comment un adolescent de dix-sept ans, de nos jours, peut pirater le serveur d’un programme spatial mondialement connu. Ils ont une technologie de défense ultra-développée mais aucun cyber-informaticien pour protéger l’ensemble ?
Les Anonymous pourrait lui offrir un poste à coup sûr. Andrew, tu as une nouvelle carrière qui t’attends !

. Serena

Assez mitigé sur le personnage:

D’un côté, le personnage assez manipulateur est bien construit. Son plan démoniaque, elle veut tout faire pour y arriver à son terme. Elle n’est jamais à court d’idées pour continuer dans ses manipulations.

Et d’un autre, c’est d’un niai. Lors de chacune de ses apparitions en tant que narratrice, elle est d’un pathétique. «Je les tuerai ces horribles cloportes, de toute façon ils vont mourir, mon kamikaze frappera, etc».

Le livre gagnerai pour moi en force si Serena ne faisait pas d’apparitions mais que nous n’avions que vue sur elle de l’œil de autres, je pense. La nous sommes au courent de trop de choses et le roman perd en intensité.

. Cindy

Elle apparaît à trois reprises en tant que narratrice dans le livre.

Une fois avant de partir pour la cérémonie de mariage des douze. Un autre pendant cette même cérémonie. Une dernière deux semaines après la cérémonie. Et bah je vous met le doigt en plein dessus, elle ne sert à rien. Autant j’aime bien le personnage. Célibataire de 40ans qui se questionne sur ses choix de vie. Autant, elle pourrait avoir un impact plus concret dans l’histoire mais il n’en est rien. Peut-être cela évoluera-t-il dans le dernier tome ? Parce que j’ai actuellement un mal fou à voir ce que le personnage vient faire dans les narrations de ce tome.


 

Le troisième point que l’on apprécie dans le roman, ce sont les graphiques et dessins explicatifs aidant à la compréhension de ce qui est décrit. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont bien design et que cela nous aide énormément ! Je dis un grand bravo à l’auteur et aux personnes ayant contribué à ces dessins/schémas (déjà présent dans le tome 1 mais non mentionné de ma part, une erreur).


 

Le dernier point est le passage des spots publicitaires, concernant les prétendants et prétendantes. Chacun joue un rôle dans ces publicités et c’est assez bien imaginé !
Ce sont des passages à la fois amusant et constructif !


 

J’en viens à présent à quatre autres personnages, moins en détails mais qui se révéleront impactant je suppose au court du prochain tome.

. Harmony

La «fille» de Serena Mcbee. Elle ne connaît pas son père. Ce personnage, bien qu’accroché sentimentalement à un membre des douze, est mystérieux et nous devrions avoir de nombreuses réponses. Est-elle vraiment la fille de Serena ? Qui est son père ? Pourquoi la cacher ?

. Arthur Montgomery

Le responsable Médecine. J’ai du mal à cerner se personnage. Il semble totalement soumis à Serena.

Mais aussi tout aussi tordu qu’elle. Va-t-il rester à ses côtés ? Ou un sort plus funeste lui est réservé ?

. Marcus

Impénétrable ou presque, la tête de Marcus fourmillent de pensées saugrenues. On est à se demander, au fil des pages, s’il est bien celui qu’il prétend être.

Spoiler (surlignez en sélectionnant avec le souris):

Il nous fait d’ailleurs la révélation être atteint du gêne mutant D66, celui-là même qui produit deux crises, une première dont le porteur se relève miraculeusement indemne et la seconde qui est fatale, entraînant à la mort.

. l’agent Seamus.

Alors la nous tenons la palme du mec le plus mystérieux du roman. Pour moi il joue déjà double jeu. Agent de la CIA, il a été nommé à la protection de Serena. Il obéit aux ordres de la future vice-présidente. Ceci-dit, tout n’est pas clair et je suis certain que quelque chose va se passer avec ce personnage.

 

Le passage qui pourrait donner envie:

N’empêche, rétorque Kelly. Quand je vois cette surface rouge, ça me fait penser à une pizza géante et pas bien appétissante. Heureusement que Serena, la pizzaïola de la téléréalité, s’apprête à balancer des ingrédients croustillants : nous. Tiens, en parlant de Serena, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu son joli minois… J’espère qu’elle n’est pas morte, la pauvrette. Juste trop de peine à nous voir nous envoler loin d’elle pour toujours ; un excès de chagrin, ça peut tuer parfois.

 

Théorie

Aujourd’hui, pas de texte écrit par mes soins mais une théorie assez loufoque qui a germé dans mon esprit, tel un pépin d’une des pommes qui aurait poussé dans le Nouvel Eden après être devenu un pommier. Aucun spoil évident mis à part le fait d’avoir lu le tome 1 est nécessaire avant de lire ceci.

Trois mots sont essentiels à cette théorie: hypnose, image et manipulation.

Vous l’aurez compris, je vais parler de Serena MacBee ici.

Alors, tout commence avec ce départ pour l’espace. La fusée est sur le point de décoller. Leonor n’est plus très sûre d’elle et quelqu’un l’empêche de partir, Ruben Rodriguez. Finalement elle arrive à se détacher de lui et rentre dans la capsule. La fusée décolle et ils vont rejoindre le vaisseau Phobos. Oui, mais si tout cela était dès le départ une des premières mise en scène effectuée par Serena ? Si le vaisseau était effectivement parti sur Phobos mais vide ? Le projet n’est peut-être encore qu’au stade du projet et Serena qui, on le rappelle, adore les mises en scène, anime le programme Genesis a des fins de colonisation martienne.

Seulement voilà, nous avons vu durant le premier tome que Serena avait un don pour l’hypnose. Nous en avons quelques aperçues aussi durant le second tome. Et si elle avait tout simplement hypnotisé et conditionné tous les prétendants et prétendantes afin qu’eux-mêmes croient qu’ils soient dans ce vaisseau, Phobos. Puis qu’ils se croient sur Mars. Un peu tiré par les cheveux, me direz-vous ? Comment ce mensonge peut-il être gobé par toute la planète ?

Je vous en donne la réponse ici.

Cela passe par le pouvoir de l’image et celui des instances médiatiques.

Je vous explique. J’ai lu un livre dans le cadre de ma licence qui se nomme «Sur la télévision» de Pierre Bourdieu. Ce dernier explique plusieurs phénomènes que nous, citoyens, subissent par rapport à la télévision.

Énormément de personnes ont comme seule source d’information la télévision. Pour une couverture planétaire comme le Programme Génésis, l’information seule circule en direct via des écrans géants. Ces personnes croient (et c’est un fait avéré) que ce qu’ils voient à la télévision est réel. Ils remplacent la réalité du monde par ce qu’ils voient à la TV.

La télévision, selon Bourdieu, possède trois caractéristiques:

  1. Les faits divers (ici le programme Génésis) sont des faits qui font diversion. «Effet omnibus» (susceptible d’intéresser tout le monde). Et c’est ici le cas. Ces informations futiles, qui font la sensation sont importantes dans la mesure où elles cachent des choses précieuses.

  1. La télévision appelle à la dramatisation. Mise en scène, en images d’un événement et en exagère l’importance et le caractère dramatique.

  2. La télévision prétend être un outil d’enregistrement alors qu’elle devient un instrument de création de réalité.

 

Étant donné que nous sommes déjà dans une télé-réalité à échelle mondiale, si la télévision en rajoute en plus l’aspect dramatique et la mise en scène, nous avons une mise en abîme de cette même création de réalité. La télévision met donc en avant ce que nous devons voir, c’est à dire des personnes dans l’espace, alors qu’il n’en est absolument rien.

Ma théorie est donc la suivante, les douze prétendants n’ont jamais quitté la Terre. Ils sont toujours dans la salle d’entraînement ou que sais-je, tout ceci n’est peut-être qu’une simulation.
Vous savez, dans certains films que nous voyons, nous avons cette impression d’y être. Nous pensons faire part entière avec le décors. Les exemples concrets de science-fiction qui me viennent le plus en tête sont Jurassic Park (les dinosaures), Star Wars (les différentes planètes).
Peut-être les douze sont encore en studio et ce que le monde voit c’est l’aboutissement en tant réel de ce qui est produit en studio.

Certaines choses collent moins avec ma théorie mais j’y travaille. Notamment le rapport Noé. Pour moi c’est une autre mise en scène. Une illusion parmi les autres. Une preuve matérielle créée de toute pièce.
Qui travaillerait avec Serena dans cette illusion totale ? Atlas capital peut-être ?

Je vous accorde que certaines choses sont encore floues dans mon raisonnement, qui s’avère particulièrement primaire. Mais, comme toutes les théories qui agite la toile pour différents sujets, elle ne part pas à partir de rien et certains points pourraient être curieusement réels, dans cet amas d’illusions.

En conclusion

Merci à l’auteur, encore une fois, pour cette suite moins bonne que le premier tome certes, mais tout de même convaincante et une fin vacillante nous amenant des émotions particulières.
J’attends donc le tome 3 avec envie mais aussi avec crainte. Car, selon ce qu’il s’y passera, ce livre pourrait aussi bien être l’aboutissement d’une série planétaire réussie comme un final décevant. C’est quitte ou double, pour le bonheur des uns et le malheur des autres.

J’ai appris sur la page FB de l’auteur que le premier tome serait sujet à une adaptation cinématographique. C’est fort logique tellement le potentiel peut-être au rendez-vous et source d’une création fort intéressante.

J’avais aussi pas mal de choses à dire par rapport à ce second tome (comme pour le premier) tant à la lecture j’ai pensé aux études que je suis en train de suivre !

Je vous remercie d’avoir lu (si tant est que vous ayez tout lu) cette chronique !

Beaucoup ont placés ce second tome dans leur coup de cœur. J’y ai bien entendu retrouvé l’ambiance magique du premier tome, envoûtante même mais nettement moins de suspense.

Portez-vous bien, mes ami(e)s, je vous retrouverais bientôt pour deux nouvelles lectures. Mais d’abord, laissez-moi profiter de quelques jours de repos 🙂

Bises, et à la prochaine !

Poch

Publicités

20 réflexions sur “Victor Dixen, Phobos T2

  1. J’ai lu les deux premiers avec en LC avec 2 filles mais on peut quand même le faire en même temps aussi yes 🙂 t’as lu Phobos origines ou pas ? Sinon on peut se faire une LC d’un autre livre à l’attendant aussi si tu veux ^^
    Oui c’est absolument ça

    Aimé par 1 personne

    1. Non bizarrement Origin ne me botte pas du tout. C’est un tome un peu « passerelle » pour faire patienter. Je préfère garder l’image secrète des garçons plutôt que cette vision imposée que je vais avoir. Et je ne pense pas que ça va influer sur la série centrale Phobos ^^.
      Oui je serais tenté de le faire avec tes deux amies, mais une LC à 4 j’ai jamais tenté XD
      Je t’ai ajouté sur LVA, j’irai voir ta PAL mais je ne sais pas si nous allons avoir beaucoup de lecture en commun ^^

      Aimé par 1 personne

            1. On peut parler via instagram comme pour un tchat en dehors des commentaires sur photo ? :/
              Oui on se tient au courant ^^
              Bah savoir si on fait des pauses dans la lecture pour en parler ensemble, émettre des suppositions quand à la fin, essayer de voir les possibles retournements de situations, fin voila ^^. Y’a 500 pages :p. C’est comme tu le sens :), on peut lire à nos rythmes ^^

              Aimé par 1 personne

  2. Très bon article ! ☺
    Moi aussi j’ai beaucoup ri quand le robot a révélé la vérité ahah x) !
    Pour ta théorie c’est intéressant mais je pense que je serais un peu déçue si c’est ca 😕.
    Sérieux ? Une adaptation cinématographique ? C’est cool j’espère que les réalisateurs sauront en faire quelque chose de bon !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂
      Oui c’est un instant assez… particulier 😀
      Boarf c’est une théorie par rapport aux cours que je suis (manipulations médiatiques, etc) et par rapport à Serena qui est assez bizarres dans son attitude. Car au final on sait toujours pas qui est le fameux kamikaze. Quelle est la bombe dans ce groupe ^^.
      Et oui il me semble qu’au moment où j’ai écrit l’article, Dixen avait confirmé qu’ils travaillaient sur une adaptation. D’ailleurs ils ont mis certains acteurs possibles
      (ah non en fait je me trompe, c’était des propositions de chaque blog qui ont fait un possible casting ^^, c’est assez sympa :p).
      Mais vu le potentiel du bouquin et le fait qu’il a été très bien accueilli par la masse, je ne doute pas qu’une adaptation soit déjà à l’étude 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Oh ca doit être super intéressant tes cours ! 😊
        Oui c’est vrai peut être Marcus par rapport aux révélations de la fin 😱 ou Kenji avait l’air un peu bizarre
        Oui c’est sûr que c’est le genre de livres à être adapté au cinéma, je suis curieuse de voir le résultat ! 🙂

        Aimé par 1 personne

        1. En effet ils sont vraiment bien ! D’ailleurs j’ai validé ma seconde année de licence ^^
          Ouais, moi je pensais plus à une femme ^^.
          Et ça c’est sur ! ça va beaucoup jouer sur le visuel, faudra pas se chier sur le rendu ! ^^

          Aimé par 1 personne

            1. Mon intuition masculine 😛
              Je ne sais pas trop ^^, autour des livres surement ou dans le journalisme ! A voir, je ne sais pas encore !
              Quoi qu’il en soit je vais/veut écrire plus tard et devenir auteur 🙂

              Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s