Shannon Messenger, Gardiens des Cités Perdues T2

Gardien cités perdues t2

Aucun spoilers caractéristique ne couvre cette chronique. Bonne lecture

 

Il me tardait de me lancer dans la suite de cette saga littéraire. Pour rappel, voici ma chronique du Tome 1, que j’avais plus qu’apprécié, car il s’agissait d’un coup de cœur intégral pour ce monde créé par l’auteur et l’histoire qu’elle y a instauré. J’ai été ravi de retrouver les personnages que je n’avais pas vraiment oublié. L’étrange Sophie Foster, héroïne de cette saga, pointe toujours le bout de son nez dans les tracas et ses amis la rejoignent tête la première. J’ai lu ce second tome relativement vite. Il est accrocheur, beaucoup plus que le premier car Sophie est déjà bien ancrée dans ce monde, celui des Elfes. Sophie reste une héroïne attachante malgré son jeune âge et nous y trouvons malgré-nous une ressemblance avec Harry Potter lors de ses premières années à Poudlard. Mais je ressens beaucoup plus de choses pour cette saga que pour celle d’HP bien qu’elle ne soit pas finie. Pour Harry Potter, j’ai vécu plus ou moins les aventures en même temps que le personnage principal, en terme d’âge quasiment similaire. Pour cette histoire-ci, l’héroïne est très jeune et nombre de ses acolytes aussi, et pourtant, je n’ai aucun mal à me glisser sous ses différentes peaux. Ça reste fort, humain et magique à la fois. Shannon Messenger, par une écriture fluide et harmonieuse, réussi à toucher un maximum de personnes selon-moi. A la fin, j’ai ressenti une pléiade d’émotions, rendant ma lecture plus belle et joyeuse, et empli de tristesse d’abandonner pour quelques mois les personnages de cette saga. Ce second tome, comme le premier, se révèle être un coup de cœur, je vous présente Gardiens des Cités Perdues, un tome fantastique.

Résumé

Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…

Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

Un monde toujours aussi travaillé

L’auteur réussi à continuer son tour de force incroyable, son monde. Au contraire d’Harry Potter où l’essentiel de l’intrigue se passait à Poudlard, cette sage-ci se déroule dans un cadre beaucoup plus vaste. Shannon Messenger a énormément fouillé son mon, on apprécie, on est émerveillé, spectateur de toutes ces choses qui se produisent, qui font sens à nos yeux malgré la part de magie et nous rêvons, toujours plus en profondeur. Dans ce tome-ci, nous nous enfonçons plus en avant dans l’intrigue. Malgré tout, nous sommes ravis de voir que l’écrivain n’épargne pas certaines caractéristiques du monde au profit de son intrigue. C’est pourquoi nous pouvons voir dans ce tome-ci des coutumes elfiques ainsi que la suite de découverte plus ample des différents pouvoirs de chacun. Nous apercevons de nouveaux lieux et sommes heureux de retrouver ceux qui ont fait notre bonheur le tome précédent, comme l’école Foxfire, la maison de Grady et Edaline ainsi que celle d’Alden et de sa famille. Un moment étrange et drôle se déroule avant le début de l’année à Foxfire, une cérémonie dont Sophie « se rappellera toute sa vie ». Tous costumés, en éléphant pour notre héroïne fétiche et ses acolytes de niveaux 3 (chaque année représente un niveau), et dansant devant tous les autres élèves. C’est un moment assez loufoque car Sophie tourne la chose en dérision. A part ça, l’auteur poursuit son travail énorme car nos questions à la fin de ce tome sont encore fleurissantes et beaucoup sont sans réponses. Ce qui prouve qu’il existe de nombreuses choses à exploiter et fouiller dans ce monde encore. Malgré tout, et c’est peut-être la seule chose que j’ai moins apprécié dans ce tome, bien qu’elle soit minime, nous retrouvons beaucoup moins de cours que suit Sophie. L’essentiel de l’intrigue se déroule en dehors de l’école et j’ai été un brin déçu de ce fait car je voulais en découvrir plus sur certains cours. Les tomes ne se déroule pas comme HP aussi, où c’est du début de l’année scolaire à sa fin. Ici, le tome s’arrête approximativement quelques semaines après le début de l’année. Mais globalement, ce monde est plaisant et agréable. Pour conclure, c’est addictif et on ne demande pas mieux.

Des personnages …

C’est intentionnel de ma part de ne pas avoir mis de qualificatif. Mettez le qualificatif positif que vous voulez à la place des points et il correspondra quasiment à tous les coups. Les personnages sont tous aussi fantastiques les uns que les autres. J’ai bien entendu mes préférences et je ne vais pas parler de tous ici. Commençons par Sophie, qui a le don, comme Harry Potter, d’aller la tête la première dans les ennuis. Elle est cependant unique selon moi. Elle se pose de nombreuses questions mais elle a la tête sur les épaules malgré son jeune âge. Elle lutte, nous sentons à plusieurs moments dans l’intrigue que c’est dur pour elle, on se demande même comment elle supporte tout ça ! Elle est qui plus est super attachante et c’est difficile de trouver se personnage antipathique car elle déborde d’émotions. Autre personnage haut en couleur bien que nous le voyons moins ce tome-ci, Dex. Un personnage timide, ayant peu confiance en lui et doté d’un pouvoir extraordinaire qu’il ne veut pas. Il ne regarde que ses défauts et ce personnage me fait penser à moi. C’est plus avantageux de voir nos qualités. De plus, il a le béguin pour Sophie, mais ça tout le monde le sait. Quoi ? Quelqu’un ne le sait pas ? Ah oui… Sophie. Dernière mention d’un personnage qui égaye ce tome d’une note triomphale, j’ai nommé Keefe. Bon dieu de bonsoir, Keefe est l’incarnation du personnage que l’on chéris dans une saga fantastique. Il contient deux jumeaux Weasley, un dans son corps et un autre dans sa tête. Il est drôle à souhait, il fait pleins de conneries, il réussit plusieurs fois à faire coller Sophie et il est incroyablement attachant. Vous trouverez pleins de petites phrases qu’il prononce à l’intention de Sophie, commençant généralement par « Avec Foster, on…« , du type « Avec Foster, c’est le Conseil entier qui se déplace chez elle« . C’est drôle, on adore. J’ai rigolé pleins de fois malgré-moi devant la bêtise pourtant appréciable de ce personnage. Même le personnage du gobelin garde du corps de Sophie, Sandor, est appréciable. Certains personnages au cours du roman sont plus irritables, à raison, dans un contexte difficile, qui prend une grande part de cette intrigue, la perte d’un personnage…

Une intrigue qui se complexifie

L’intrigue nous emmène, comme dit plus haut, plus en profondeur dans ce tome. Nous en apprenons beaucoup plus sur le Cygne Noir, ses motivations et surtout qui sont-ils. Les assassins sont eux toujours en fuite mais ne tarde pas à réapparaître dans ce tome. Le Conseil continue d’être intransigeant, Bronte en tête. Sophie elle-même se pose énormément de questions sur elle-même. Elle qui est une création du monde des elfes, qui a trois pouvoirs, ce qui est assez unique et accomplies des choses improbables et impossibles, qui est-elle vraiment ? Elle va chercher à le découvrir au sein de ce tome. Nous pouvons apercevoir aussi les nains, qui font leur apparition très tôt dans le livre. Et nous en apprenons plus sur Prentice. Cependant, au plus nous allons en profondeur, au plus le mystère gronde et devient intriguant. C’est plaisant. Malgré tout, à quelques moments, nous avons mal pour la souffrance qu’endure Sophie dans ses épreuves.

Des passages touchants

Ils peuplent le livre. Certains sont tristes, certains emplis de joie, d’autres d’agonie. C’est tellement d’émotions pour un bouquin. Les moments, par exemple, où Sophie se retient de dire « papa » à son tuteur, Grady, jugeant que ce n’est pas le moment malgré la confiance toujours plus aveugle que lui concède ce dernier. C’est un personnage que j’apprécie de plus en plus. C’est merveilleux, beau et triste à la fois. Nous dénombrons aussi les fois où Sophie rentre en mauvais état et l’attention que lui porte ses tuteurs, qui ont perdu leur fille auparavant. On a toujours cette anecdote en tête et le fait que cette famille a tout perdu et voue un amour profond et sincère à cette fille différente qu’est Sophie. La vie leur offre une seconde chance de chérir et c’est fabuleux, car ces instants là sont un bonheur indescriptible à lire. J’avais la larme à l’œil à chaque fois. Même la connexion entre l’alicorne et Sophie est belle et drôle. Cela semblait logique, il ne s’agit pas d’un spoil. L’alicorne parle à Sophie pas transmissions de pensées et se révèle excitée lorsqu’elle apprend les mots. Dans ce livre, il est aussi questions des pertes et de cérémonies au cimetière. Ce sont des passages terribles qui nous touche au delà des pages car il nous est dit que les Elfes connaissent peu la perte d’un être. Ces passages rendent le livre plus vivant et ancré dans notre mémoire ainsi que dans notre monde, bien réel lui.

Mon avis

Une suite aussi enivrante voire meilleure que le premier tome. On s’enfonce plus profondément au cœur de l’intrigue posée par l’auteure et nous en ressortons avec joie, sans ennui, en compagnie de Sophie et de ses amis.

Publicités

2 réflexions sur “Shannon Messenger, Gardiens des Cités Perdues T2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s