Maud Mayeras, Hématome

Si je devais résumer ce roman en deux mots après la fermeture de ce dernier, je pourrais le faire comme ceci: mon dieu. J’ai bien trop tardé avant de sortir ce livre de ma PAL et je ne regrette en rien l’avoir sorti. Bordel, j’en ai lu de bons thrillers psychologiques, j’en ai connu des retournements de situations imprévisibles, à couper le souffle. On atteint l’apogée de toutes mes espérances et ce dès le premier roman d’une jeune auteur française: chapeau. C’est un roman incroyable et pourtant… Tout n’était pas forcément bien parti. J’ai eu un mal fou à m’imprégner du caractère et de la personnalité du personnage principal. Je la trouvais distante et froide. J’avais bien entendu cette once de sympathie à son égard, comme toute personne qui s’est faite violée. Mais rien de plus ne m’est venu avant une quarantaine de pages pour ensuite ne jamais lâcher le livre, vivre totalement en accord avec le personnage et clôturer le livre sur un final à couper le souffle, privé d’air, asphyxié. L’écriture est prenante et emballante, on tourne les pages et les chapitres s’enchaînent très vite. On a toujours cette envie de savoir, toujours plus pressante. Hématome, de Maud Mayeras est clairement un thriller exceptionnel en tout point, et je vous explique pourquoi.

Résumé

Dans une chambre d’hôpital, une jeune femme se réveille péniblement. Elle ne sait ni qui elle est, ni pourquoi son corps la fait autant souffrir : sa mémoire est comme effacée. A son chevet, Karter, son compagnon, effondré, lui apprend qu’on l’a agressée, puis violée. Dès sa sortie, Emma, assaillie par des flashs terrifiants, tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Qui l’a agressée alors qu’elle attendait un enfant ? Quel grand malheur a mis un terme à sa carrière ? Et pourquoi le silence la sépare-t-il de son père depuis toutes ces années ? Bribe par bribe, les souvenirs ressurgissent, sans apporter compréhension ni réconfort. Emma croise des personnages de plus en plus inquiétants et la mort semble peu à peu tout recouvrir autour d’elle…

DSC_0172

Un thriller psychologique intense

Comme pour tout thriller psychologique, il est difficile de distinguer le vrai du faux. Ce thriller est semblable à « Avant d’aller dormir » d’S.J. Watson. Nous suivons une héroïne qui s’est faite violée et qui a perdu sa mémoire. Et ce constat effroyable qu’elle fut violée avec un crochet puis laissée pour morte. J’ai lu ce thriller après l’écriture de ma nouvelle donc pas d’influence quelconque. Avant de lire ce roman, je m’étais dit que j’allais une nouvelle fois percer à jour le filament de vérité dans cet amas de poils… Et bah non, l’auteur m’a surpris tout du long et mon expérience n’a cette fois-ci pas eu son mot à dire. Le début se met en place très vite, nous sommes plongé dedans, en apnée et jamais nous ne pourrons sortir la tête de l’eau avant qu’Emma ne se souvienne. Le roman est écrit à la première personne, nous nous trouvons donc dans la tête de la narratrice, Emma. Le thriller se lit très vite, nous enchaînons les rebondissements, nos questions se multiplient et nous n’avons que peu de réponses. Puis intervient le premier retournement de situation, implacable. A partir de cet instant, et bien que j’éprouvais déjà avant de l’empathie certaine pour Emma depuis plusieurs dizaines de pages, j’en suis venu à avoir de la pitié, être profondément triste, ressentir sa douleur au creux de mon ventre. C’était difficile, supporter ça ? Entre temps elle se rappelle au fur et à mesure des bribes de souvenirs. L’histoire reprend son cours ensuite, haletante, mortelle. Nous plongeons bien vite dans les abysses vers le final, totalement imprévisible. A la fin, comme lorsque l’on remet des poupées gigognes en place, tout s’imbrique et se met en place et l’on se rend compte que nous avons été berné mais qu’au final on a adoré. Quelle drôle de sensation. M’enfin, me diriez-vous, qu’importe la façon dont on se fait baiser, il y aura toujours un sentiment de plaisir.

Emma, personnage contrasté

Je n’ai tout d’abord, comme je l’ai dit au dessus, pas apprécié le personnage d’Emma. Elle se révélait risible. J’avais cette gêne et évidemment je compatissais grandement de ce qui lui était arrivé mais je ne la cernais pas. Je la trouvais hagarde, trop chétive, superficielle et surtout stupide. Oui, les qualificatifs sont assez péjoratifs, j’en conviens. Mais ce n’était qu’illusion car ces impressions ont vite été dissipées. Car au fil du roman elle est devenue de plus en plus intéressante. Au plus ses souvenirs remontaient à la surface au plus elle se battait malgré le fait que ce soit dur pour elle d’y faire face. Elle est seule contre tous, avec le malheur qui s’abat sur elle mais en porte la responsabilité et y fait face. Et pourtant… Vous n’imaginez pas ce qui va suivre pour elle…

Une fin impitoyable

Nous avons deux fins dans ce livre qui s’amoncellent comme retournement ahurissant. Car après la première fin où tout s’imbrique, nous rendant stupide et joyeux d’avoir su être tenu en haleine, une autre fin ponctue le roman, inouïe et imprévisible une nouvelle fois, amenant avec elle un lot de réponses plus grand encore que je l’eusse espéré. Une main de maître a écrit ce livre, bien construit et élaboré de part en part du début à la fin.

Des indices bien disséminés

C’est sans aucun doute le gros point fort de ce livre. Nous avons une tonne de questions pour lesquelles il nous est difficile d’obtenir des réponses et pourtant… Elles sont toutes dans le livre. Les indices pullulent. Il nous faut tout prendre en compte et faire bien attention. Mais même en y pensant, il sera difficile voir impossible de deviner le fin mot. A la fin donc, tout se met en ordre et nous obtenons toutes les réponses à nos plus petites et infimes questions. Cela va du plus petit indice au titre qui trouve toute sa place dans nos têtes, comblant une place préalablement béante.

Mon avis

Un excellent thriller psychologique qui pourrait vous marquer, d’une auteur française à découvrir. Un coup de cœur !

Poch

Publicités

10 réflexions sur “Maud Mayeras, Hématome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s