Samantha Bailly, Nos âmes jumelles

Ce livre m’a été conseillé par Sandy. Je voulais expérimenter un livre hors de ma zone de confort histoire de découvrir de nouveaux horizons. Bon, ce n’est pas non plus totalement hors de ma zone car c’est une lecture axé jeunesse et qu’en général ça se passe plutôt bien, comme vous avez pu le constater dans « gardiens des cités perdues ». Elle m’avait conseillé de nombreux livres mais mon choix s’est bien vite arrêté sur celle-ci car le résumé me tentait beaucoup. Et bah bordel, quelle claque ! Ce livre est un instant de poésie, un morceau de musique, une ode à l’amitié, une parcelle de bonheur. Il regroupe toutes ces bonnes choses propices à l’envoûtement et j’ai été séduit en tout point par la plume, les personnages et l’histoire, c’est un livre en or et un gros coup de cœur. Et pourtant, ce n’était pas gagné au départ. Nous sommes confrontés à deux héroïnes, Sonia et Lou. Deux héroïnes et je suis un homme. Mais de par les sujets abordés, le cadre de cette histoire et d’autres infimes choses, mon appréhension a transgressé les genres même de la nature et j’ai pu m’identifier sans aucun problème dès les premières pages à Sonia, car c’est la plume, l’écrivain, la littéraire en option Art, soit tout le parcours que j’ai moi-même suivi ! J’ai moins réussi à apprécier Lou car elle, c’est le dessin. Mais j’ai eu pas mal de potes aussi doué qu’elle au cours de ma scolarité alors j’ai pu l’imaginer aussi. Quoi qu’il en soit, cette lecture est légère et emplie de tellement d’émotions et de sensations qu’il se révèle intense et agréable. Je vais vous le présenter plus en détail. Voici Nos âmes jumelles de Samantha Bailly.

Résumé

L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…

DSC_0207

Du virtuel au réel

C’est un sujet qui me tient tellement à cœur et puis qui nous habitent tous un peu non, nous blogueurs ? Passerons-nous de l’autre côté de la barrière un jour ? Franchirons-nous la porte du réel ? Cette transition est bien décrite dans le livre. Dans la grosse première partie du livre, nos deux héroïnes apprennent à se connaître via le forum Trames puis sur Facebook. Elles échangent beaucoup sur leurs vies, leurs espoirs, leurs rêves puis sur le fait qu’il serait bien qu’elles se rencontrent. Cette rencontre va changer leurs vies car elle aura un impact énorme sur Lou et puis Sonia qui trouvera en cette dernière une sincère et réelle amie. Beaucoup d’entre nous sommes plus à l’aise dans le cadre du virtuel. Nous écrivons sans gêne aucune, nous parlons de façon détachée et simple, qu’en sera-t-il lors de cette rencontre si elle intervient ? L’amitié continuera-t-elle ? Ce sont des questions que l’on se pose parfois. Cette barrière, ce n’est qu’un pas pour passer dans la vie de l’autre. Et puis on retrouve encore ces avertissements, avec le monde de plus en plus cyber-connecté, du fait que l’on ne sait pas qui peut se trouver derrière l’ordinateur. Encore de nos jours, et c’est un fait avéré, de nombreuses personnes ont des idées malveillantes et ont pour cibles des personnes via leur Facebook ou leurs différents comptes. On ne sait jamais tant que l’on a pas rencontré ! D’ailleurs, qui sommes-nous vraiment ?

Une amitié émouvante

Sonia et Lou sont les deux héroïnes et narratrice de ce roman. Ce livre comporte une narration à deux voix. J’avais expérimenté la chose avec Fidèle au poste, mais j’ai plus apprécié cette narration-ci. Deux voix, deux exercices de style, deux vies similaires et différentes à la fois et deux points de vues. Les deux héroïnes sont rafraîchissantes. Elles apportent chacune beaucoup à l’histoire par leur vision des choses, leurs interprétations, leurs sentiments. On sent qu’elles se lient d’amitié bien vite. Leur rencontre le temps d’un week-end est fabuleux. C’est émouvant et au combien touchant. Lou ne sait pas quoi faire et le meilleur ami de Sonia, Matthieu, l’aide beaucoup.

Par ailleurs, une des choses remarquables par rapport à cette histoire, c’est la souplesse de certains sujets abordés. Des sujets qui d’ordinaires fâchent. La sexualité au collège, l’homophobie, les railleries désagréables, moqueries diverses. Tant de choses qui peuvent heurter et qui sont mises devant nos yeux. Et pourtant, c’est traité avec légèreté, sans que l’on éprouve aucune gêne. Les deux héroïnes sont aussi deux personnalités, deux facettes de l’auteure elle-même. En lisant le parcours de l’auteur, j’y ai vu les deux personnages qu’elle avait créé. On peut sans aucun doute penser que c’est un petit peu autobiographique malgré la narration évidente. Quoi qu’il en soit, cette amitié est pleine d’entrain, pleine de vie, pleine de chaleurs. Le nombre incalculable de souvenirs, parfois houleux mais bien souvent d’excellents souvenirs que ce livre m’a remémorait, c’est indescriptible. J’ai éprouvé des sensations de confort, de bien être. Je me suis rappelé les bonnes heures au lycée, le système de notations de certains profs au collège, certaines amitiés, certains profs, bref, c’était que du bonheur car j’ai eu trois années au lycée vraiment intenses et inoubliables !

Réaliser ses rêves

C’est le point d’orgue du roman. L’idée générale qui est véhiculée. On le voit dans le parcours de l’écrivain. Premier roman sorti très très tôt. Une vie d’auteur depuis et elle est encore très jeune. Mais pour réaliser ses rêves, il faut de la persévérance et du travail ! C’est ce que Sonia et Lou rabâchent sans cesse pour leur projet commun. C’est important de toujours garder un œil sur nos rêves, nos espoirs. C’est ce qui nous aide à avancer, canalise nos vies et nous fait sentir un peu moins esclave en marge de cette société puérile. Il faut aller au bout des choses, au bout de nos envies, car personne ne le fera à notre place!

Mon avis

Un roman coup de cœur. Léger et bien écrit, nous suivons deux jeunes adolescentes qui se lient d’amitié et vont avoir un projet commun. Leur amitié va transgresser la barrière fictive pour arriver dans leurs vies réelles, pour leur plus grand bien. A lire d’urgence !

Poch

Publicités

12 réflexions sur “Samantha Bailly, Nos âmes jumelles

  1. J’ai la possibilité de prendre ce livre au travail, mais je le trouve trop « léger, fille et jeunesse » pour moi… L’histoire a l’air belle, et vu ton avis, elle l’est sûrement. Mais je vais d’abord vider un peu ma PAL avant de peut-être tenter celui-ci 😛

    Aimé par 1 personne

  2. Hello !
    Parfois, on dirait que sortir de sa zone de confort à du bon ! 😛
    Je n’ai pas encore lu ce livre, mais j’entends beaucoup parler de cette duologie. Le résumé est plutôt intéressant, en effet & je comprend que tu ai arrêté ton choix sur celui ci. Si jamais j’ai l’occasion de le lire un jour, j’espère qu’il me plaira autant qu’à toi 😉
    Bises

    J'aime

    1. Ouais comme tu dis ! Je devrais le faire plus souvent !
      ça permet de découvrir autre chose, de sortir de sa routine et peut-être d’apprécier d’autant plus le retour dans sa zone ^^
      Je l’espère aussi ! Sa suite est bien ! Mais un peu en deçà je pense x)

      Aimé par 1 personne

    1. C’est sûr que de passer de beaucoup de lectures dans le registre du thriller à celle-ci, c’est un changement assez radical et inhabituel 🙂
      Comme tu dis !
      Ps: Je ne t’oublie pas, je dois toujours te répondre sur LVA et passer sur ton blog, j’ai été assez débordé ces dernières semaines ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s