Shannon Messenger, Gardiens des Cités Perdues T3

Quel bonheur de continuer cette saga ! Et une fois le livre refermé, j’ai de nouveau cette impression saisissante que l’histoire se situe un cran au dessus des deux tomes précédents. Ce qui se révèle pour le moins embêtant, quand on sait que j’ai mis 20 à ces deux tomes là. Mais pour ce tome-ci, c’est absolu. Tout est quasiment parfait: la narration, l’intrigue, les personnages, les lieux, l’action, les sentiments, les péripéties. Tout, en somme, m’a comblé de bonheur, de joie, de tristesse, de peine et d’amour. L’écrivain nous imbrique totalement dans une histoire fantastique en tout point, tous sens confondus. Je remercie chaque jour ma naissance et mon amour pour la lecture quand c’est pour découvrir des mondes et vivre des vies tels que ceux-ci. Cette saga se démarque complètement d’HP alors que pour le premier tome je trouvais qu’elle lui empruntait certaines choses. Je voyais la similitude sur certains points. Mais cette démarcation est faîtes pour ma plus grande joie car l’intrigue posée est au combien palpitante et le monde est développé de façon gargantuesque, que ce soir les règles, les lois, les coutumes, les rituels ou encore la société. Chaque chose a un sens, rien n’est laissé au hasard et tout prend sa place dans ce vaste monde. Il est remarquable de constater ce résultat probant accompli. En bref, c’est un nouveau coup de cœur pour cette saga et je ne sais plus vraiment quoi exprimer tant j’en ai déjà beaucoup dit dans mes précédentes chroniques. Je ne veux pas faire dans le redondant ou tourner en rond dans ce que j’exprime. Je vais tout de même essayer, en vous partageant mon ressenti de ce troisième tome des Gardiens des Cités Perdues, écrit par Shannon Messenger.

Résumé

Voilà plusieurs semaines que Sophie Foster n’a plus aucune nouvelle du Cygne Noir, l’organisation clandestine qui l’a créée. Si elle se sent abandonnée, la jeune Télépathe redoute surtout qu’un traître n’ait infiltré leurs rangs. Pourtant, elle a bien vite d’autres chats à fouetter : un mystérieux traqueur est découvert sur Silveny l’alicorne, Vertina, le miroir spectral de Jolie, refuse obstinément de révéler ce qu’elle sait, et le Conseil ordonne à Sophie de guérir Fintan, le Pyrokinésiste à l’esprit brisé, malgré l’immense menace qu’il représente…
Toujours accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, la jeune fille est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements… à tel point que, déterminée à démasquer les rebelles qui menacent les Cités perdues, elle va commettre un terrible faux pas, et conduire les elfes au bord de la guerre !

DSC_0348

Une héroïne plus mature

Tout n’est pas facile dans ce tome-ci pour Sophie. Je veux dire, plus difficile que d’habitude. Elle doit faire face à de nombreux soucis et se mettra à dos une grande partie du peuple elfique (si ce n’était pas déjà le cas). Mais il y fera face, le dos bien droit, la tête haute. Elle gagne énormément en maturité, ses choix sont plus justes, assurés. Elle a des fortes responsabilités sur les épaules avec la guérison de Fintan. Le fait que Sophie ait été créée par Le Cygne Noir et élevé par les humains pour revenir dans le monde elfique est difficile à gérer pour le Conseil. Elle ne connaît pas les règles et les lois et en enfreint beaucoup. Mais elle essaie de toujours rester optimiste et de ne pas imbriquer ses amis dans la mission qu’elle s’est donnée. C’est avec force, courage et témérité qu’elle fait face à tous ces problèmes. J’aime de plus en plus ce personnage et ce n’est pas le seul.

Des amis solidaires

Ce monde peuple tellement de personnages que j’affectionne… Alden, Eldwin, Tiergan, Edaline, Grady, quelques conseillers… Mais Sophie et la saga ne serait rien sans ses quatre plus cher amis…

  • A commencer par Keefe. Le grand rigolo. Toujours au centre des blagues les plus diverses. Il est plein d’humour, il taquine Sophie régulièrement, il apporte beaucoup de fraîcheur au livre. Et il est au centre d’un fait important au sein de cet ouvrage.
  • Fitz, le compagnon télépathe de Sophie. Je pense qu’il en pince pour Sophie. Ils partagent des heures « intimes » où ils partagent leurs pensées pour se forcer à se faire confiance l’un l’autre, car la confiance est la clé, l’unité et l’union fait la force, comme vous le savez.
  • Biana, qui s’est découvert un talent ! La jeune sœur de Fitz est toujours la où on ne l’attends pas. Elle est attentionnée et fonce tête la première dans les galères.
  • Et enfin Dex, le technopathe. Son don est presque unique. Il adore trafiquer les objets en tout genre. C’est le meilleur ami de Sophie et lui aussi sera au cœur d’un fait super important dans ce livre.

Un monde qui s’effrite

Sophie est au cœur de nombreux problèmes de nouveaux dans ce tome. Alliée innocente du Cygne Noir et attaquée régulièrement par les rebelles, dont le nom est révélé dans ce tome, elle est aussi surveillée de près par le Conseil, qui veulent la contrôler, ainsi que par quelques peuplent et fustigé par la majeure partie de la population elfique. Rien que ça. De plus, le monde est de plus en plus spectateur d’une guerre de l’ombre, une guerre qui est à deux doigts d’éclater à la lumière. Certains peuplent s’effritent et les ogres sont très vite accusés de vouloir enlever l’alicorne Silveny. L’intrigue s’accélère bien vite, le rythme est effréné et, jusqu’à la fin, de multiples rebondissements nous tiennent en haleine. Le Conseil perd pied peu à peu, Sophie devient indépendante. Mais elle sait qu’elle peut compter sur ses amis et va tout faire pour répondre à ses questions ainsi que d’éviter que les choses s’enveniment un peu plus.

Toujours plus de sentiments

Enfin, une petite partie pour exprimer cette joie que j’ai de suivre les parties avec Edaline et Grady, les parents adoptifs de Sophie, qui chaque jour, bien que toujours hantés par la mort de leur fille, Jolie, portent un amour profond et sincère, au combien touchant, à Sophie. Notamment ce passage tellement édifiant et touchant.

IMG_20160816_040412

Autre amour, celui que Sophie porte à ses amis. Elle ne veut pas qu’ils leur arrivent malheur, qu’ils soient concernés. Elle est en constante recherche du bien-être de ses amis mais leur soutien est louable et profond et lui fait un bien fou.

Dernièrement, la tristesse devant certains événements dont lequel Sophie se retrouve actrice et spectatrice. Le fait de toujours vouloir contrôler ce que l’on ne connaît pas. L’histoire se répète, que ce soit dans la vie ou en livre et ce passage m’a empli d’une grande tristesse. Je pense que ceux ayant lu le livre verront de quoi je veux parler.

Mon avis

Un tome 3 dans la lignée de ces deux prédécesseurs. Une saga qui continue de m’épater et de me faire passer d’excellents instants de bonheur. A lire et à découvrir !

Poch

Publicités

4 réflexions sur “Shannon Messenger, Gardiens des Cités Perdues T3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s