Shannon Messenger, Gardiens des Cités Perdues T5

Qu’est-ce qu’il me tardait de vous écrire cette chronique ! Je dois vous le dire d’un ton solennel, cette saga est à lire. Si vous aimez un tantinet les romans jeunesses, voire Young Adult, vous ne pourrez qu’apprécier ce que vous y lirez. Au fur et à mesure de ma lecture des quatre premiers tomes, je me passionnais de plus en plus en ce monde fantastique dépeint par l’auteure. Tant de choses y sont inventées et décrites et d’autres empruntées et mise à jour. L’auteure avait su me tenir en haleine sur ses quatre premiers tomes et je peux vous dire ceci : ce tome-ci ne déroge pas à la règle. Car oui, une nouvelle fois, Shannon Messenger a su instaurer les ingrédients nécessaires pour faire palpiter notre cœur d’envie, de plaisir, de peur. Tellement intenses étaient certaines révélations, tellement inimaginables étaient quelques rebondissements, tellement imprévisible était cette fin. Mais quel plaisir de retrouver ces personnages qui m’ont tant manqué : Sophie, Keefe, Dex, Biana, Fitz, Mr. Forkle, Tiergan, Elwin et j’en passe ! Car oui, cette saga est devenu, au fil des tomes, une aventure à part entière, une vie. Ce n’est plus un livre qui va nous tenir en haleine un temps précis, c’est quelque chose que l’on vie totalement, en immersion au sein des Cités perdues et qui ne entoure, nous englobe, nous agrippe. Sans plus attendre, je vous présente ma chronique des Gardiens des Cités Perdues, cinquième tome de la formidable aventure de Shannon Messenger.

Résumé

Après un passage mouvementé par Exillium, l’école réservée aux bannis, Sophie et ses amis sont de retour à l’académie Foxfire, où la jeune Télépathe n’est pas la seule, cette fois, à bénéficier de la protection d’un garde du corps. Car certains masques sont tombés : les nouveaux membres du Cygne Noir, ainsi que leurs familles, sont plus que jamais en danger… D’autant que les Invisibles, ces rebelles qui menacent les Cités perdues, multiplient les attaques.

Tandis que la tension monte avec les ogres, forçant les elfes à accepter des changements drastiques de leurs modes de vie, notre petite troupe tente d’en découvrir plus sur le plan de l’ennemi. Sophie ne dispose pourtant que de maigres indices : son nom de code est “Projet Polaris”, un étrange symbole semble en être la clé et il serait depuis le début lié à… Keefe !

IMG_20170530_170753788

Un monde plus fidèle à la réalité

Un des points essentiels de la réussite de plus en plus florissante de ces différents tomes, c’est que le monde s’étiole peu à peu. Il s’effrite en une dizaine de conflits sur des sujets divergeant. Au départ de cette saga, nous avions la venue de Sophie. Le paysage nous paraissait fabuleux, fantastique et je manquerai de qualificatif. Dorénavant, nous nous situations au cœur même de cette intrigue et nous évoluons avec elle, découvrant toutes les facettes, aussi obscure soient-elles, du monde. De la gestion des elfes pour se retrouver la race la plus dominante et d’assouvir leur contrôle à la gestion des hommes pour les maintenir à l’écart. Sophie elle-même nous montre la femme qu’elle deviendra quelques années plus tard. Plus sûre d’elle, elle porte le poids de la responsabilité sur ses épaules et l’assume parfaitement. Elle est beaucoup plus mature, réfléchis énormément aux conséquences que peuvent avoir ses actes et n’hésitera pas lorsqu’elle devra secourir ses ami(e)s. Sophie est en quelque sorte l’amie idéale à qui l’on pourrait se confier et dont on peut imaginer l’amitié durer l’éternité. Enfin, jusqu’à notre mort quoi…

Une histoire qui se renouvelle

Beaucoup, moi y compris, avait un petit peu peur que l’histoire se révèle redondante. Mais pas du tout. Shannon Messenger réussit à insuffler un nouveau souffle à sa saga tome après tome. Nous avions quitté nos héros très remonté à la fin du 4eme tome et nous les retrouvons très vite avec la même humeur au début de ce tome là. L’histoire explore beaucoup de nouvelles choses. Tout d’abord, nous avons un aperçu plus complet de certains endroits «cachés» dans ce monde, comme l’endroit où habite Dex, ses multiples frères et ses parents. Nous avons également une esquisse trois nouveaux peuples dont nous n’avions que peu d’informations jusqu’à présent, à part un qui sont d’incroyables combattants : les Trolls, les Nains et les Gobelins. Nous rencontrons même leurs différents souverains et apprenons quelques détails sur eux, comme la religion post-mortem Gobeline. Le Conseil, bien que moins présent dans ce tome, est toujours aussi cinglant et dominant. Le Conseiller Emery gère d’un main de fer la voix des Elfes.

Autrement, l’histoire en elle-même est plaisante à lire. Je n’ai ressenti aucun temps mort. De l’action, des péripéties, des rebondissements, des explications et des morts sont au programme. Des moments joyeux aussi. Ce que j’apprécie, c’est que tous les personnages évoluent et cela se ressent dans le livre. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et fructifie la saga d’une bien belle façon pour l’amener vers les sommets. Sans doute je ressentirai un vide lorsque cette dernière sera terminée, mais ce ne sera pas avant quelques autres tomes tellement il y aurait de choses à dire encore !

Je ne souhaite pas en dire plus car ce serait vous spoiler sur des faits importants. Cette saga est un souffle qui rafraichit énormément les romans jeunesses et Young Adult. Honnêtement, il va très vite arriver à la hauteur d’Harry Potter et je souhaite de tout cœur qu’il y ait de bonnes adaptations cinématographiques.

Pour conclure

Gardiens des Cités Perdues entre indéniablement dans une de mes sagas préférées. J’ai mis presque 8 mois entre la lecture du 4eme tome et celui-ci et pourtant, l’histoire était encore incroyablement bien imprégnée en moi, c’est dire comment ce monde incroyable érigé par l’auteur me sied et j’en admire chacune des facettes !

Je dois vous avouer aussi que je suis un peu rouillé. Cela faisait plus d’un mois que je n’avais pas écrit une chronique et j’ai eu un mal fou à écrire cette dernière. Je vais plancher pour vous en offrir une bonne pour la prochaine !

Pleack

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s